L’ego c’est quoi?

En fonction des courants et des lectures, vous en trouverez différentes explications. Je vous propose de le définir ainsi « c’est une facette de notre personnalité qui est dirigé par la peur et qui nous empêchent d’être en amour avec soi-même et les autres ».

Un peu d’ego mais pas trop…

S’apprécier pour qui nous sommes et ce que nous faisons, se voir avec ses qualités et ses défauts, c’est une démarche saine. Quand nous voulons nous faire passer pour quelqu’un de parfait et que nous sommes dans notre auto-admiration, c’est l’égo qui s’exprime. Il met en place un système de défense dont l’idée est d’être supérieur aux autres, ainsi il ne peut pas être attaqué.

Écouter nos besoins, faire des choix en adéquation avec soi, c’est une démarche saine. Quand nous nous inquiétons de ce que les autres pensent de nous et nous agissons en fonction de leurs envies, c’est l’égo qui s’exprime. Il préfère donner une belle image plutôt que d’être critiqué.

Apprécier ce que nous avons, que cela soit matériel ou immatériel, et valoriser ses réussites, c’est une démarche saine. Quand nous voulons posséder des biens et afficher nos succès, c’est l’égo qui s’exprime. Il veut montrer qu’il est le meilleur sinon quelqu’un pourrait prendre sa place.

Tendre la main à l’autre, se parler à soi-même avec bienveillance, c’est une démarche saine. Quand nous dénigrons les autres et nous nous auto-flagellons (par exemple se dire à soi-même « je suis nulle », « je suis incapable »), c’est l’égo qui s’exprime. Il veut m’éviter de perdre la face et de faire quelque chose qui pourrait me mettre en échec.

En bref…

Plus nous éloignons de l’égo, plus nous laissons de la place à la confiance en soi.

Pour cela, nous pouvons:

  • Recevoir les critiques, les évaluer et ensuite décider si nous les acceptons ou pas. Se laisser une chance d’évoluer au lieu de ne rien écouter.
  • Se défaire du regard des autres et oser prendre ses propres décisions.
  • Célébrer ses succès d’abord pour soi-même.
  • Accepter que les autres soient différents et que nous avons le droit à l’erreur

Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille de lire:

  • « Le jour où je me suis aimé pour de vrais » de Serge Marquis
  • « Écoute ton corps » de Lise Bourbeau