Le 17 mars 2020, une nouvelle vient secouer la Suisse: le confinement est confirmé.

Je suis une femme entrepreneure et une maman. J’écoute la nouvelle, et comme beaucoup de personnes, je suis abasourdie.et inquiète par l’impact de cette crise sanitaire sur nos vies et sur le monde.

Pour être totalement honnête, cela dure…quelques brèves minutes….car quasi immédiatement je suis envahie par un tas de questions qui commencent par « comment »: comment vais-je gérer les enfants à la maison tout en travaillant? Comment mon activité professionnelle va-t-elle être impactée? Comment mes clientes vont-elles réagir? Comment vais-je m’occuper de mon entourage? Etc…

Quand un changement inattendu vient frapper à notre porte, il est normal de se demander quelles sont les conséquences pour soi. Ce n’est pas de l’égoïsme, c’est juste une réaction de « survie » car c’est nos habitudes et notre équilibre qui sont mis à mal.

Dans les jours qui suivent, je m’organise, je trouver des solutions, je ré-agende mon emploi du temps. Les deux premières semaines sont chaotiques car mes enfants, mon conjoint et moi peinons à trouver nos nouvelles marques. La troisième semaine, je suis soulagée car j’ai mis un rythme en place, mais je suis physiquement fatiguée. Pourquoi? J’ai sous-estimé l’énergie que cela m’a demandée de remplacer des habitudes par d’autres habitudes, de faire des efforts pour m’adapter à la nouvelle situation.
Qu’est-ce qui a pompé mon énergie? Les questions en boucles et sans réponses dans ma tête, mes projections négatives qui génèrent un état émotionnel désagréable, le sentiment d’avoir beaucoup à perdre et rien à gagner dans ce bouleversement.. En fait, j’essayais de maintenir un semblant de normalité, de continuer comme avant dans un contexte inédit et exceptionnel. Et pire, je me culpabilisais de n’être ni une « bonne » mère, ni une « bonne » professionnelle.

La quatrième semaine, EUREKA! J’ai trouvé une solution simple qui tient en un mot: « essentiel »: est-ce que cette tâche est essentielle? qu’est-ce qui est essentiel pour moi en cet instant? Cela m’a permis d’arrêter de me torturer mentalement, d’être connecté à mes émotions dans le présent et de reconnaître les opportunités inattendues. Surtout, j’a appris à relativiser sur les personnes et les actions qui sont vraiment importantes pour n’avoir aucun regret. Par exemple que vais-je le plus me reprocher de ne pas avoir passer du temps avec mes enfants ou de ne pas avoir passer quelques heures à mettre à jour mon site internet? Encore faut-il connaître ce qui est important pour soi et/ou croire que c’est possible d’être à l’écoute de ses besoins.

En faisant de vrai choix tranchés et alignés pour ce qui est essentiel pour moi, j’ai retrouvé apaisement et sérénité.

Si vous continuez à ne pas être claire sur vos véritables priorités et à investir votre temps dans les mauvais domaines, vous continuerez à vous culpabiliser, à trouver que vous n’êtes « bonne » nulle part. Pour être épanouie dans tous vos rôles, il sera nécessaire d’apprendre à les assumer avec plus de légèreté et de vous affirmer.

Pour en savoir plus sur les changements à effectuer, cliquez ici pour découvrir ma méthode « Gynécée ».

« Tout changement est difficile au début, compliqué au milieu et magnifique à la fin » – Robin Sharma